Vers un nouveau standard en première ligne métastatique

L’immunothérapie change la donne dans les cancers de l’œsophage  Abonné

Par
Publié le 06/10/2020

Présentée au congrès de l’ESMO en session présidentielle, l’immunothérapie anti-PD1 montre ses bénéfices en première ligne métastatique des tumeurs de l’œsophage, qui souffraient jusqu’à présent d’un déficit d’options thérapeutiques.

Le troisième cancer digestif le plus fréquent en France

Le troisième cancer digestif le plus fréquent en France
Crédit photo : Phanie

Cette année, au congrès de la Société européenne d'oncologie (European Society for Medical Oncology, ESMO), l'immunothérapie ouvre la voie à un nouveau standard en première ligne métastatique dans les cancers de l'œsophage. « Pour la première fois dans un congrès international, une session présidentielle était dédiée aux tumeurs de l’œsophage, souligne le Pr Metges du CHU de Brest. Le 21 septembre 2020 lors de ce congrès, elle a marqué l’entrée de l’immunothérapie dans l’histoire de ces cancers ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte