Le rôle d’une inflammation locale

Les trichomonas impliqués dans le cancer prostatique

Publié le 09/09/2009
- Mis à jour le 09/09/2009
1276105623F_600x_82502_IMG_18254_1252554568019.jpg

1276105623F_600x_82502_IMG_18254_1252554568019.jpg
Crédit photo : BSIP

PARCE QUE des travaux récents avaient suggéré un lien entre un cancer de la prostate et la cicatrice sérologique d’une infection à Trichomonas vaginalis, une équipe internationale a voulu en savoir plus. Des chercheurs américains, suédois et français (INSERM U 708, Paris) ont donc analysé prospectivement les données de patients enrôlés dans la cohorte « Physician’s Health Study ». Leurs conclusions apparaissent un peu déroutantes. En effet, s’il existe un lien entre la présence d’Ac dirigés contre T.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?