Deuxième cause de surmortalité précoce

Les schizophrènes ne sont pas épargnés par le cancer

- Mis à jour le 21/06/2009
1276111385F_600x_72744_IMG_16362_1245642537464.jpg

1276111385F_600x_72744_IMG_16362_1245642537464.jpg
Crédit photo : S Toubon

« CONTRAIREMENT à ce qui était pensé dans les années 1980, les schizophrènes ne sont pas protégés du cancer, loin de là. Alors que ces patients ont une mortalité 4 fois plus élevée que la population générale, notre étude épidémiologique montre que le cancer est la deuxième cause de décès. C’est un résultat important car très peu de données étaient disponibles sur le sujet jusque-là.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?