Prise en charge ambulatoire des cancers

Les recommandations de l’INCa pour la gestion des effets indésirables des chimiothérapies per os  Abonné

Publié le 21/09/2015
certaines chimio orales sont désormais prescrites en première ligne

certaines chimio orales sont désormais prescrites en première ligne
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

L’avènement des chimiothérapies administrées par voie orale – avec, en tête de file le glivec, qui est le premier traitement per os à avoir reçu une autorisation de mise sur le marché en 2001 – a « révolutionné » la prise en charge des patients atteints de cancer, soignés par simples comprimés, à domicile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte