Les quatre signatures pronostiques principales pour les luminaux RE+  Abonné

Publié le 11/02/2016

Première génération

– Oncotype DX (21 gènes) : score Oncotype DX Recurrence Score (Score 1 à 31 ; inférieur à 18 ; bon, de 18-30 ; intermédiaire, supérieur à 30 ; mauvais).

– Mammaprint et Mamastrat (70 ou 5 gènes) : rendus bon/mauvais ou bon/intermédiaire/mauvais pronostic.

Seconde génération

– PAM 50 (50 gènes, sans amplification) : enseigne à la fois sur le sous-type moléculaire et le pronostique gradé en ROR (risque of recurrence).

– EndoPredict (11 gènes) : particulièrement intéressant pour le risque à 10-15 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte