Les patients dépressifs atteints de cancer passent plus vite dans les circuits palliatifs

Par
Coline Garré -
Publié le 28/01/2020

Crédit photo : S. Toubon

Les patients souffrant de dépression sévère et atteints d'un cancer meurent en moyenne trois ans plus tôt et reçoivent une prise en charge plus palliative et moins intensive, met en lumière une étude de cohorte, publiée dans « Journal of affective disorders ». 

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)