Un modèle au stade métastatique

Les lymphocytes infiltrés prometteurs aussi dans un carcinome  Abonné

Publié le 11/09/2014
Des avancées dans des tumeurs de très mauvais pronostic

Des avancées dans des tumeurs de très mauvais pronostic
Crédit photo : PHANIE

L’équipe du National Cancer Institute, à Bethesda (Maryland) qui a développé la technique des lymphocytes infiltrant la tumeur (TIL, lire article page précédente), a voulu également la tester dans un carcinome, en l’occurrence le cancer du col au stade métastatique HPV-induit.

Dans un essai de phase II, 81 milliards (33 – 159 X 109) de TIL réagissant aux oncoprotéines E6 et E7 ont été transfusés à 9 patientes après conditionnement non myélo-ablatif (et suivi par un bolus haute dose d’aldesleukine).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte