Cancers bronchiques métastatiques

Les lignes bougent

Par
Publié le 21/01/2020

Les dernières données de grandes études cliniques menées chez des patients atteints de CBNPC (essai FLAURA) et de CBPC métastatiques (étude CASPIAN) confirment respectivement le bénéfice d’une utilisation plus précoce de l'osimertinib et du durvalumab.

Crédit photo : Phanie

L'osimertinib (Tagrisso) est un inhibiteur de tyrosine kinase (ITK) anti-EGFR de 3e génération qui inhibe sélectivement les mutations activatrices de novo de l’EGFR et également les mutations de résistance comme T790M de l’EGFR, responsable de la résistance aux ITK de première et deuxième générations.

Un gain de survie significatif en première ligne du CBNPC

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)