Les associations médicamenteuses performantes  Abonné

Publié le 01/10/2015

Environ 66 % de réponse au traitement, dont 59 % de réponses complètes, une survie médiane sans progression de la maladie de 25,6 mois contre 18 mois chez les patients sous vemurafenib… les résultats consolidés de l’étude COMBI-v, un an et demi après son arrêt prématuré pour cause de forte efficacité, ont achevé de conforter la forte efficacité de l’association dabrafenib/trametinib dans le traitement du mélanome avancé avec une mutation BRAF V600.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte