Modélisation Grouvid à l'Institut Gustave Roussy

L'épidémie de Covid-19 pourrait augmenter d'au moins 2 %  la mortalité par cancer sur cinq ans  Abonné

Par
Publié le 25/09/2020

Retards dans le dépistage et la prise en charge, traitements réaménagés, malades qui hésitent à consulter… L’épidémie de Covid-19 a des effets chez les patients atteints de cancer en France. Le travail de modélisation Grouvid réalisé par les statisticiens et les médecins de l'institut Gustave Roussy donne une estimation préoccupante de l'impact potentiel sur la mortalité.

La situation dégradée de prise en charge a augmenté le délai de traitement de certains patients

La situation dégradée de prise en charge a augmenté le délai de traitement de certains patients
Crédit photo : Phanie

Il faudra attendre longtemps avant de savoir quel effet aura l'épidémie de Covid-19 sur la mortalité par cancer en France. Présenté lors du congrès virtuel de la Société européenne d'oncologie médicale (ESMO), un travail de modélisation mené par le département de biostatistiques de l'institut Gustave Roussy (IGR) fournit déjà une idée du contrecoup subi par les patients, tandis que l'Institut national du cancer (INCA) et la Ligue contre le cancer préparent un plan pour amortir l'impact de l'épidémie sur la filière de soins en oncologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte