Le Pr Thierry Philip prend la tête de l’Institut Curie

Publié le 02/12/2013
1385983753478277_IMG_117287_HR.jpg

1385983753478277_IMG_117287_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Le cancérologue et professeur des universités en oncologie médicale Thierry Philip a été élu par le conseil d’administration du 28 novembre président de l’Institut Curie. Il succédera le 7 décembre au Pr Claude Huriet, qui n’a pas souhaité renouveler son mandat à ce poste qu’il occupait depuis 2001.

« La rigueur, l’honnêteté, l’exemplarité de la famille Curie, nos fondateurs, seront mon fil conducteur. Je suis heureux de refaire de la cancérologie ma priorité à l’endroit que je considère comme le plus prestigieux », a réagi le Pr Philip.

Le cancérologue, qui a toujours tissé des liens entre clinique et laboratoire, notamment en pédiatrie, hématologie, immunothérapie et greffe, a été directeur du centre Léon-Bérard de Lyon pendant 20 ans (1989-2009) après avoir été chef de service de l’Unité de médecine-hôpital de jour (1985-1987) puis de l’Unité fonctionnelle de greffe de moelle (1987-1989). Il a été également coordinateur du département de pédiatrie (1996-2000). Toujours au centre Léon-Bérard, il a créé en 2009 le département « cancer-environnement-économie de la santé »,signe de son engagement pour la santé publique.

Le Pr Philip est aussi impliqué dans des structures nationales : il est président de la Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer (1997-2002) et du Comité national du cancer (2002-2003). Il est président du Comité exécutif du cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA) depuis 2005 et président du Conseil scientifique « Recherche clinique et translationnelle » de la fondation contre le cancer de Belgique depuis 2011.

Auteur de 372 publications en cancérologie, il est membre de plusieurs sociétés savantes (dont la société française santé environnement), et a été membre du Board of directors de l’Union internationale contre le cancer et expert auprès de l’Office parlementaire d’évaluation des politiques de santé (OPEPS).

Il a reçu les insignes de chevalier de la Légion d’honneur et de nombreux prix et distinctions, dont la Médaille d’or de la jeunesse et des sports, la médaille d’honneur du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) et le prix Antoine-Lacassagne de la Ligue nationale contre le cancer.

 COLINE GARRÉ

Source : lequotidiendumedecin.fr