Cancer avancé de la vessie

Le pembrolizumab mieux que la chimio  Abonné

Par
Publié le 27/10/2016

L'anti-PD1 pembrolizumab (KEYTRUDA) a atteint le critère primaire de survie totale dans les cancers de vessie avancés avant la fin de l'étude de phase 3 KEYNOTE-045, indiquent les laboratoires Merck MSD dans un communiqué.

KEYNOTE-045 a comparé le pembrolizumab en monothérapie à une chimiothérapie laissée au choix de l'investigateur (paclitaxel ou docetaxel ou vinflunine) chez des patients ayant un cancer de vessie métastatique ou inopérable après chimiothérapie à base de platine. Cet essai randomisé a inclus 542 patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte