Accès à l'immunothérapie anti-PD1

Le pembrolizumab disponible dans 4 nouvelles indications

Par
Karelle Goutorbe -
Publié le 21/01/2020
L’immunothérapie anti-PD1, pembrolizumab (Keytruda), est aujourd'hui remboursée en 1 e ligne du CBNPC associé à la chimiothérapie, dans le mélanome en situation adjuvante, le cancer de la vessie et le lymphome de Hodgkin. Environ 16 000 nouveaux patients seraient susceptibles d'en bénéficier.

Crédit photo : Phanie

Alors que le pembrolizumab était déjà pris en charge en 1e et 2e ligne des cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) et dans les mélanomes métastatiques (en monothérapie), cet anticorps anti-PD1 est disponible depuis le 22 novembre 2019 dans quatre nouvelles situations. Suite à l’accord obtenu entre le laboratoire MSD et le Comité économique des produits de santé, la cure de traitement remboursée (200 mg pour 3 semaines) s’élève désormais à 5 185 euros. 

Des extensions d’indications dans le CBNPC et le mélanome

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)