Adapter avec précision le geste opératoire

Le nouveau « GPS » du chirurgien  Abonné

Par
Publié le 15/04/2019
Visible patients

Visible patients
Crédit photo : Visible patient

En France, 20 % des « événements indésirables graves » survenant lors d'un acte chirurgical seraient dus à un diagnostic ou à un choix thérapeutique imparfait lié aux nombreuses variations anatomiques des patients : pour éviter ces erreurs, la visualisation 3D d'un organe à opérer en fournit une « cartographie » précise au chirurgien. « Dans un tiers des cas, constate le Pr Soler, le chirurgien va changer son approche à l'issue de cette visualisation, optimisant et sécurisant ainsi son intervention ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte