Cancers du sein peu métastatiques

Le curage n’améliorerait pas la survie  Abonné

Publié le 09/02/2011

SI L’INTÉRÊT du curage ganglionnaire systématique est remis en question dans le cancer du sein depuis une dizaine d’années, personne n’a pu établir de façon évidente un bénéfice ou un préjudice sur la mortalité dans les cancers du sein avec ganglion sentinelle métastatique. Une équipe américaine dirigée par le Dr Armando Giuliano vient de publier les résultats d’une étude randomisée menée entre mai 1999 et décembre 2004, qui montrent que la survie de ces patientes n’est pas améliorée à cinq ans avec un curage ganglionnaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte