Retard des consultations et dépistages dû au confinement

Le centre Oscar Lambret lance une campagne de sensibilisation sur les cancers féminins  Abonné

Par
Karelle Goutorbe -
Publié le 26/06/2020
18 000 mammographies et deux tiers de consultations gynéco-oncologiques en moins lors du confinement, tel est le bilan auquel la région des Hauts-de-France doit aujourd’hui faire face. Pour inciter les femmes à reconsulter et à se faire dépister, le centre Oscar Lambret (Lille) met en place, du 22 juin au 11 octobre, une campagne de sensibilisation grand public.
Pendant le confinement, 18 000 mammographies de dépistage n’ont pas pu être réalisées

Pendant le confinement, 18 000 mammographies de dépistage n’ont pas pu être réalisées
Crédit photo : Phanie

« Nous sommes inquiets du ralentissement très significatif des consultations, de l’arrêt du dépistage et de la disparition des messages de prévention des cancers féminins, observés lors du confinement », explique le Pr Éric Lartigau, directeur général du centre Oscar Lambret de Lille.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte