Retard de consultations et de dépistages dus au confinement

Le centre Oscar Lambret lance une campagne de sensibilisation sur les cancers féminins

Par
Karelle Goutorbe -
Publié le 25/06/2020

18 000 mammographies et deux tiers de consultations gynéco-oncologiques en moins lors du confinement, tel est le bilan auquel la région des Hauts-de-France doit aujourd’hui faire face. Pour inciter les femmes à reconsulter et à se faire dépister, le centre Oscar Lambret (Lille) met en place, du 22 juin au 11 octobre, une campagne de sensibilisation grand public.

Crédit photo : phanie

« Nous sommes inquiets du ralentissement très significatif des consultations, de l’arrêt du dépistage et de la disparition des messages de prévention des cancers féminins, observés lors du confinement », explique le Pr Eric Lartigau, directeur général du centre Oscar Lambret de Lille. La crainte est que certaines patientes attendent encore jusqu’à la fin des vacances, occasionnant ainsi une carence de 6 mois sans consultation, ni dépistage.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)