Cancer de la prostate localement avancé

L’association hormonothérapie et radiothérapie améliore la survie  Abonné

Publié le 16/12/2008
1276100230F_600x_22783_IMG_6125_1229486797468.jpg

1276100230F_600x_22783_IMG_6125_1229486797468.jpg
Crédit photo : AIRELLE-JOUBERT/PHANIE

DANS LES CANCERS de la prostate localement avancés, une étude nordique vient de montrer la supériorité de l’association hormonothérapie et radiothérapie par rapport à l’hormonothérapie seule. Cette association pourrait devenir le traitement de référence en cas de risque élevé d’extension locale. L’essai montre en effet qu’à sept et dix ans, la survie spécifique liée au cancer de la prostate est significativement améliorée au sein du groupe ayant eu de la radiothérapie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte