Deux études de cohorte, plus de 300 000 patients

L'aspirine confirme son effet prophylactique contre le cancer du foie et de l'ovaire  Abonné

Par
Publié le 08/10/2018

Depuis 2011, et les premières études menées sur la cohorte américaine Nurse'Health Study, on sait que la prise quotidienne d'aspirine sur une période de 6 ans ou plus réduit les risques de cancer colorectal et de cancers gastro-intestinaux.

Deux nouvelles études parues dans le « JAMA Oncology » apportent des arguments supplémentaires en faveur du rôle protecteur de la prise régulière d'aspirine contre la survenue du cancer de l'ovaire et du carcinome hépatocellulaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte