Dépistage du cancer colo-rectal

L’Académie s’étonne du maintien du test Hémoccult

Publié le 02/04/2009

«  POURQUOI l’Hémoccult a-t-il été choisi par les autorités chargées du dépistage organisé du cancer colo-rectal (ministère de la Santé, Institut national du cancer, Caisse nationale d’assurance-maladie)  », interroge l’Académie nationale de médecine. L’utilité du dépistage organisé dans la population âgée de 50 à 75 ans n’est plus à démontrer. Cependant, la technique fondée sur la recherche de sang dans les selles avec la réaction au gaïac, la seule préconisée jusqu’ici en France, a montré ses limites.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?