L’HISTOIRE DU JOUR

La vie est belle  Abonné

Publié le 18/03/2011

En novembre dernier, le député-maire PS de Denain, Patrick Roy, célèbre pour ses vestes rouges et ses invectives à l’Assemblée, se croyait condamné. Atteint d’un cancer du pancréas – diagnostiqué en octobre juste après son combat acharné contre la réforme des retraites –, il avait subi une chimiothérapie dont les médecins ne pouvaient que reconnaître l’échec, ne lui laissant que quelques semaines, voire quelques jours, à vivre, c’est du moins ainsi qu’il l’a entendu. Et puis le « miracle », comme il dit, une nouvelle molécule à l’essai.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte