Un avis du Comité d’éthique et cancer

La prison entrave la prise en charge  Abonné

Publié le 17/01/2013
1358431822401881_IMG_96916_HR.jpg

1358431822401881_IMG_96916_HR.jpg
Crédit photo : AFP

LE CAS, à l’origine de la saisine, est « à bien des égards dramatique », note l’organe consultatif qui peut être saisi à tout moment par toute personne physique ou morale sur une question d’ordre éthique en relation avec la pathologie cancéreuse. Un jeune homme de 27 ans a été hospitalisé au centre de neurologie de l’hôpital Pierre Wertheimer à Bron (Lyon) à la fin octobre 2011. Les médecins lui ont diagnostiqué un gliome du tronc cérébral.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte