Un rapport de l’INCa alerte les médecins

La prévention d’un second cancer primitif est possible dans certains cas  Abonné

Publié le 16/12/2013

PUBLIÉ CE LUNDI, le rapport, intitulé « Identifier et prévenir les risques de second cancer primitif » (qui n’est ni une récidive ni une métastase) entend attirer l’attention des médecins. Il insiste sur la nécessité d’une démarche de prévention tertiaire, qui doit être intégrée dans la prise en charge en cancérologie comme en médecine générale, dans certaines situations identifiées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte