Au congrès de l’American Academy of Dermatology

La peau en danger des sujets roux

- Publié le 17/03/2009
- Mis à jour le 17/03/2009
1276102071F_600x_45395_IMG_11150_1237348936485.jpg

1276102071F_600x_45395_IMG_11150_1237348936485.jpg

ON SAIT QUE le mélanome se développe plus couramment chez les personnes à teint clair qui ne brunissent pas facilement, et particulièrement s’ils ont de fréquents coups de soleil. Darrell Rigel et coll. (New York) ajoutent six facteurs à cela, après avoir évalué 43 facteurs susceptibles de conférer un risque de mélanome chez 300 personnes souffrant de mélanome et 300 témoins. Les six facteurs de risque indépendants, dont chacun est susceptible de multiplier par deux le risque de mélanome, sont :

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?