Cancer colorectal métastatique

La mutation KRAS ne départage pas bevacizumab et cetuximab  Abonné

Publié le 16/06/2014
1402881179530021_IMG_131779_HR.jpg

1402881179530021_IMG_131779_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

Une grande étude fédérale américaine présentée par le Pr A.P. Venook (San Francisco) vient de montrer que chez 1137 patients présentant un KRAS sauvage (KRAS w) l’association de bevacizumab ou de cetuximab à la chimiothérapie assurait une survie globale proche de 30 mois, sans différence significative entre les deux drogues.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte