Au congrès de l’AACR

La metformine s’invite dans le cancer de la prostate  Abonné

Publié le 03/04/2012

OUTRE LA NORMALISATION des paramètres métaboliques, l’administration de metformine permettrait de ralentir la progression tumorale du cancer de la prostate. Ce sont les résultats préliminaires d’une étude de phase II présentée au congrès de l’American Association for Cancer Research (AACR). Le Dr Anthony Joshua et son équipe du Princess Margaret Hospital à Toronto ont évalué 22 sujets en attente de prostatectomie pour cancer avancé et traités jusqu’à la veille de l’intervention par metformine à raison de 500 mg trois fois par jour, en moyenne sur une période de 41 jours.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte