La preuve par les biopsies après 5 ans de ténofovir

La cirrhose hépatitique enfin réversible  Abonné

Publié le 11/02/2013
1360594010409069_IMG_98761_HR.jpg

1360594010409069_IMG_98761_HR.jpg
Crédit photo : Pr Pierre Bedossa

UN DOGME vient de tomber en médecine, pour le meilleur. Le précepte universel « Une cirrhose constituée ne peut pas s’améliorer » vient d’être contredit par une étude internationale chez près de 500 sujets ayant une hépatite B chronique après un traitement par ténofovir au long cours. « C’est une très bonne surprise, se réjouit le Pr Patrick Marcellin, de l’hôpital Beaujon et coordonnateur principal de l’étude. Non seulement l’inflammation est contrôlée en bloquant le virus, mais la fibrose aussi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte