Intelligence artificielle et dépistage du mélanome : où en est-on ?  Abonné

Par
Publié le 19/12/2019
Si l’intelligence artificielle a probablement un bel avenir devant elle, des progrès restent à faire pour l’aide au diagnostic en dermatologie.
En situation clinique une confirmation anatomopathologique reste nécessaire

En situation clinique une confirmation anatomopathologique reste nécessaire
Crédit photo : Phanie

Au milieu de l’année 2018 (1), une publication parue dans « Annals of oncology » révélait qu’un ordinateur avait des performances supérieures à l’humain lorsqu’il s’agissait de faire la distinction entre des lésions pigmentées mélanocytaires et des lésions pigmentées bénignes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte