Pr Sylvie Négrier, Centre Léon Bérard (Lyon)

Immunothérapie et thérapie ciblée associées en traitement de première ligne des cancers du rein

Par
Publié le 17/12/2019

La combinaison de l’immunothérapie, avélumab (Bavencio), à la thérapie ciblée, axitinib (Inlyta), a obtenu une AMM européenne en première ligne de traitement du carcinome à cellules rénales (CCR) de stade avancé, quel que soit le risque pronostic et l’expression de PD-L1.

Crédit photo : jcea

« Les mécanismes d’action de l’avélumab (anti-PD-L1) et de l’axitinib (inhibiteur des récepteurs du VEGF) sont complémentaires et additifs, d’où un effet antitumoral synergique. On avait de bon arguments théoriques et précliniques laissant penser que cette association serait bénéfique et permettrait un accroissement de l’efficacité dans la prise en charge des cancers du rein métastatiques », explique la Pr Sylvie Négrier (Centre Léon Bérard de Lyon) qui a participé à l’essai de phase III JAVELIN RENAL 101. 

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)