Et sans ouvrir la boite crânienne ?  Abonné

Publié le 22/06/2015

C’est le pari de plusieurs équipes dans le monde : réaliser le même travail que le neurochirurgien, mais sans avoir à ouvrir le crâne. L’endoscopie (en remontant par les voies nasales et en traversant le sphénoïde) a été tentée pour traiter certains méningiomes de l’étage antérieur, mais le risque de fuite de liquide céphalorachidien et de méningite n’étant pas négligeable (10 % des cas), son avenir semble donc incertain.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte