Au congrès européen de cancérologie

Entre thérapies ciblées et immunothérapies, le cœur du mélanome balance  Abonné

Publié le 01/10/2015

Depuis octobre 2011, l’ipilimumab (un anticorps anti-CTLA-4 vendu par BMS sous le nom de Yervoy) est le premier traitement biologique du mélanome avancé, non résécable ou métastatique. Depuis le 1er septembre, il a été rejoint par le nivolumab (un anti-PD-1, Opdivo, BMS).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte