En cas de résistance à la castration  Abonné

Publié le 12/02/2015

En cas de cancer prostatique métastatique résistant à la castration, plusieurs médicaments ont montré leur efficacité, en particulier en termes de survie globale. Ce fut le cas en 2014 de l’abiratérone et de l’enzalutamide (inhibiteurs de l’axe du récepteur des androgènes). L’abiratérone avait déjà montré, dès 2010, son efficacité chez des patients à un stade très avancé, quand la maladie avait progressé après castration et après chimiothérapie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte