Pr Fabrice Barlesi (Gustave Roussy) à l'AACR

En cas de cancer, un surrisque de formes graves de Covid-19 à nuancer

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 25/05/2020

Les patients atteints de cancer sont-ils plus à risque de faire des formes graves de Covid-19 ? Selon les premières données présentées dans la session "Covid et cancers" de l’AACR (1,2), il semblerait que oui d'après les deux oncologues de Wuhan, alors que ce serait plutôt non pour les Européens. Des points de vue pas forcément irréconciliables, les formes sévères semblant surtout liées à certains types de tumeurs ou de traitements...

Crédit photo : www.gustaveroussy.fr

Le Professeur Fabrice Barlesi, directeur médical et de la recherche clinique de Gustave Roussy, a rapporté l’expérience du centre pendant l'épidémie de SRAS-CoV-2. Entre le 14 mars et le 15 avril, 7 251 patients atteints de cancer ont été pris en charge à Gustave, parmi lesquels 1 302 ont été testés, dont 12 % se sont révélés positifs pour le SRAS-CoV-2. Le critère d’évaluation principal de la sévérité de l’infection reposait sur la nécessité d'une supplémentation en oxygène d’au moins 6 l/min ou le décès de toute cause. L’aggravation clinique est survenue dans 25 % des cas.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)