En cas d'accès douloureux paroxystique, le seul traitement est le Fentanyl transmuqueux

Publié le 13/06/2019

Un accès douloureux paroxystique est une exacerbation transitoire et de courte durée (30 à 45 mn) de la douleur, d'intensité modérée à sévère. Il survient uniquement chez le patient cancéreux et toujours sur une douleur de fond contrôlée par un traitement opioïde fort.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?