En cas d'accès douloureux paroxystique, le seul traitement est le Fentanyl transmuqueux  Abonné

Publié le 13/06/2019

Un accès douloureux paroxystique est une exacerbation transitoire et de courte durée (30 à 45 mn) de la douleur, d'intensité modérée à sévère. Il survient uniquement chez le patient cancéreux et toujours sur une douleur de fond contrôlée par un traitement opioïde fort.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte