Prévention du cancer de la peau

En Belgique, les adeptes des UV artificiels doivent passer par la case médecin  Abonné

Publié le 28/01/2019
BELGIQUE

BELGIQUE
Crédit photo : Benjamin Leclercq

C’est un petit rituel que beaucoup, malgré les risques, peinent à abandonner. Pour tromper l’hiver qui pâlit les teints ou accueillir l’été et l’arrivée du soleil, ils et elles se logent dans des cabines de bronzage exiguës et exposent, plus ou moins intensivement, leur peau aux rayons UV. Un rituel dangereux que les autorités belges ont décidé de mieux contrôler : désormais, une visite préalable chez le médecin est nécessaire pour s’y adonner.

Un million de Belges adeptes des UV

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte