HER2 + peu avancé

Échec du lapatinib en adjuvant  Abonné

Publié le 11/09/2014

Dans les cancers du sein HER2+ peu avancés, le lapatinib, un inhibiteur de tyrosine kinase inhibant HER2 par une autre voie que les anticorps monoclonaux - double blocage - échoue en situation adjuvante. Non seulement le bras versus trastuzumab a dû être interrompu précocement pour perte de chances, mais, aujourd’hui, le troisième bras, qui testait l’addition de lapatinib au traitement adjuvant standard, associant un mab anti-HER2 (trastuzumab) et une chimiothérapie, ne fait pas ses preuves.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte