Pour réguler l’immunité et l’inflammation

Du mucus intestinal contre les MICI et le cancer  Abonné

Publié le 30/09/2013
1380546402458206_IMG_111848_HR.jpg

1380546402458206_IMG_111848_HR.jpg
Crédit photo : Phanie

LES SÉCRÉTIONS corporelles suscitent souvent du dégoût. À tort sans doute, en tout cas cela semble être le cas pour le mucus intestinal. Des chercheurs du Mount Sinaï viennent de lui découvrir de propriétés anti-inflammatoires et pro-immunitaires insoupçonnées jusqu’alors. Pour l’équipe dirigée par le Dr Meimei Shan, ces étonnants résultats suggèrent des applications thérapeutiques potentielles dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) telles que la maladie de Crohn, voire dans certains cancers.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte