Cancer du pancréas

Du mFOLFIRINOX à la thérapie ciblée

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 21/11/2019
La prise en charge du cancer du pancréas bénéficie de progrès notables, avec l’intérêt confirmé du schéma mFOLFIRINOX en traitement d’induction ou en adjuvant, et les promesses des inhibiteurs de PARP chez les patients ayant une mutation BCRA.

Crédit photo : Phanie

On estime que 30 % des cancers du pancréas sont localement avancés, c’est-à-dire inopérables d’emblée mais non métastatiques. Une résection secondaire pourrait néanmoins devenir possible, dans les cas favorables, après une chimiothérapie dite « d’induction » dont le meilleur protocole reste à définir. L’étude NEOLAP est la première à comparer deux traitements d’induction et à en évaluer les bénéfices sur des critères histologiques.

Chimiothérapie d’induction : une survie améliorée après résection secondaire  

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?