Tumeurs humaines greffées sur des souris

Deux inhibiteurs de tyrosine kinase testés dans le cancer colorectal  Abonné

Publié le 24/11/2011
1322100942302442_IMG_72267_HR.jpg

1322100942302442_IMG_72267_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

LE POINT de départ d’une avancée thérapeutique dans le cancer colorectal vient d’être marqué par une équipe française, celle d’Annette K. Larsen, à l’hôpital Saint-Antoine, Paris (université Pierre et Marie Curie-INSERM). Ces chercheurs ont testé chez des souris deux inhibiteurs de la tyrosine kinase (TKI), le vargatef et l’afatinib. Ils ont constaté une inhibition de la croissance tumorale et l’abolition du déclenchement de deux voies de signalisation, celles de l’EGFR (epidermal growth factor) et du VEGF (vascular endothelial growth factor).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte