Des progrès attendus pour la convention AERAS  Abonné

Publié le 11/02/2013

L’estimation de la survie nette « va aussi nous servir dans l’accompagnement des personnes pour faciliter leur réinsertion, avec des données chiffrées qui vont permettre de justifier certaines positions vis-à-vis des assureurs ou du retour à l’emploi », affirme Agnès Buzin, présidente de l’INCa. « Il est très important pour nous d’améliorer cette connaissance de la survie en fonction des diagnostics.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte