Mieux sélectionner les patients répondant à l'immunothérapie

Des facteurs prédictifs commencent à se dégager  Abonné

Par
Christine Fallet -
Publié le 20/12/2018

L’intelligence artificielle pourrait aider les cliniciens à prédire la réponse à l’immunothérapie. C’est l’une des pistes qui permettrait d’améliorer la sélection des patients et de prescrire ce traitement innovant à ceux qui en bénéficieront le plus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte