Corticosurrénalome malin

Démembrement moléculaire  Abonné

Publié le 05/02/2015

Les corticosurrénalomes sont des tumeurs globalement de très mauvais pronostic, mais celui-ci est très hétérogène. Un important travail, mené également à l’Institut Cochin par l’équipe de Jérôme Bertherat (lire ci-contre), s’est attaché à caractériser les altérations moléculaires associées à ces tumeurs malignes. Il ouvre quelques pistes et apporte de nouveaux outils pour préciser, notamment, dans les scores anatomopathologiques intermédiaires, le diagnostic de malignité et le pronostic.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte