De la plainte à la maladie  Abonné

Publié le 13/11/2012

« Avant que le médecin n’ait prononcé sa « sentence », la maladie n’est supposée que dans la plainte du patient. La plainte du patient ne devient « maladie » qu’à partir du moment où le médecin et la médecine interviennent. »

Norbert Bensaïd, « Un médecin dans son temps » Flammarion, Paris, 1985.


Source : Bilan spécialistes