Un métabolite identifié

Comment le cholestérol entretient la croissance du cancer du sein  Abonné

Publié le 02/12/2013

LES PREUVES DEVIENNENT ACCABLANTES pour l’hypercholestérolémie dans le cancer du sein. Souvent associée à l’obésité lors de la ménopause mais identifiée comme un facteur augmentant le risque de cancer du sein de façon indépendante, cette dyslipidémie exprime son potentiel tumoral via un mécanisme physiopathologique spécifique propre. Une équipe du Duke Cancer Institute vient d’en révéler les ressorts précis, le réel coupable et le mode opératoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte