CARMENA : Traiter plutôt qu’opérer en première intention  Abonné

Par
Publié le 26/11/2018

L’essai de phase III, CARMENA, a inclus 450 patients atteints de cancer du rein à cellules claires métastatique d’emblée, de pronostic intermédiaire ou mauvais. Ils étaient traités par néphrectomie, puis 3 à 6 semaines après par sunitinib, ou directement par sunitinib sans subir d’ablation du rein. Avec un suivi médian de 50,9 mois, les résultats étaient en faveur du bras sunitinib seul  en termes de SG (18,4 mois versus 13,9 mois en cas de néphrectomie préalable, HR = 0,89) et de SSP (8,3 mois versus 7,2 mois, HR = 0,82).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte