Cancers du sein avancés HR+, HER2- : étude MONARCH 3

Publié le 22/09/2017
Cancers du sein avancés HR+, HER2- : étude MONARCH 3

Cancers du sein avancés HR+, HER2- : étude MONARCH 3
Crédit photo : Fotolia

L’abémaciclib, inhibiteur de kinases cyclines-dépendantes CDK4/6, associé à un traitement par anti-aromatases, l’anastrozole ou le létrozole, en 1re ligne de traitement de patientes ménopausées atteintes de cancers du sein avancés hormonodépendants, améliore la survie sans progression (SSP) de ces femmes comparativement à ce qui est observé avec un traitement hormonal administré seul. Ce sont les résultats de l’étude de phase III MONARCH présentés à l’ESMO.

Ce contenu est réservé aux professionnels de santé

Je m'inscris

Déjà inscrit ?