Cancer du sein : le dépistage manque chez les femmes les plus jeunes  Abonné

Publié le 10/09/2013
1378743840452530_IMG_110354_HR.jpg

1378743840452530_IMG_110354_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La plupart des décès par cancer du sein surviennent chez les femmes les plus jeunes ne réalisant pas de mammographies régulières. L’équipe de la Harvard Medical School à Boston a utilisé une nouvelle technique dite « d’analyse d’échec », rapportée jusque-là dans une seule étude en cancérologie, dans une cohorte suivie plus de 10 ans entre 1990-1999 et 2007. Pour établir des corrélations, l’analyse part du décès pour remonter jusqu’au diagnostic, plutôt que partir du début de l’étude.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte