Un rapport de la HAS à la demande de la DGS

Cancer de la prostate : pas de dépistage chez les sujets à haut risque  Abonné

Publié le 10/04/2012

EN 2011, la DGS a saisi la HAS afin qu’elle rende un avis sur l’identification des facteurs de risque de cancer de la prostate et la pertinence d’un dépistage de ce cancer par dosage du PSA auprès des populations d’hommes considérés comme à haut risque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte