De l’histologie au démembrement moléculaire

Bond en avant dans le cancer bronchique NPC

Publié le 07/01/2013
- Mis à jour le 07/01/2013

Un premier pas

Jusqu’en 2007, la question essentielle face à un cancer bronchique était de préciser s’il était, ou non, à petites cellules. Et, dans le cas d’un CBNPC métastatique, le traitement se fondait sur le doublet sel de platine/drogue de 3e génération, dont le choix découlait de critères cliniques (âge, état général, comorbidités) pour anticiper la tolérance. En effet, aucune étude n’avait permis de montrer la supériorité d’une association par rapport à une autre, la médiane de survie était de 8 à 10 mois quelle que soit la chimiothérapie.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?