L’INCa et les partenariats de recherche

Bénéficier de nouveaux médicaments à un stade précoce

- Publié le 10/06/2009
- Mis à jour le 10/06/2009
1276112617F_600x_69820_IMG_15808_1244692124231.jpg

1276112617F_600x_69820_IMG_15808_1244692124231.jpg
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

DANS LE DOMAINE de la recherche sur le cancer, la France a bonne réputation. De fait, elle bénéficie de groupes coopérateurs dynamiques et d’associations spécialisés par pathologie (lymphome, leucémies…) particulièrement reconnus en recherche clinique. Et d’une dizaine de centres accueillant les patients dans le cadre d’essais de phase I et II de nouveaux médicaments. « Le professionnalisme de ces centres spécialisés en cancérologie est unanimement reconnu. Les industriels optent très volontiers pour la France lorsqu’il s’agit du développement de nouveaux médicaments.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?